Georges BarthelGeorges Barthel commence l'apprentissage de la musique à l'âge de sept ans. Après des études de flûtes moderne et baroque au Conservatoire National de Région de Strasbourg, il décide de se consacrer entièrement à la pratique musicale sur instruments anciens et intègre la classe de Barthold Kuijken et de ses assistants Frank Theuns et Marc Hantaï au Conservatoire Royal de Bruxelles. En 2002, il est finaliste au concours Musica Antiqua de Bruges où il obtient le prix du public ; deux ans plus tard, il termine ses études au conservatoire avec les plus hautes distinctions.

Georges Barthel s'est produit dans le cadre des principaux festivals de musique ancienne d'Europe et au Japon, en tant que membre de plusieurs ensembles et orchestres, tels que La Petite Bande (Sigiswald Kuijken), Anima Eterna (Jos van Immerseel), Ricercar Consort (Philippe Pierlot), Il Fondamento (Paul Dombrecht), Les Agrémens (Guy van Waas), Ausonia (Frédérick Haas & Mira Glodeanu), Das Neue Orchester (Christoph Spering), Collegium Cartusianum (Peter Neumann), Le Parlement de Musique (Martin Gester), La Chambre Philharmonique (Emmanuel Krivine), Les Musiciens du Louvre (Marc Minkowski), Arte dei Suonatori, Balthasar-Neumann-Ensemble (Thomas Hengelbrock), Holland Baroque Society, Le Cercle de l'Harmonie (Jérémie Rohrer), Les Talens Lyriques (Christophe Rousset) et Akademie für Alte Musik Berlin.

Au programme des enregistrements auxquels il a participé figurent notamment des oeuvres pour orchestre de Rimsky-Korsakov, Borodine, Beethoven et Berlioz avec Anima Eterna pour le label Zig-Zag Territoires ; des symphonies de Mendelssohn et de Beethoven avec la Chambre Philharmonique (label Naïve) ; le Magnificat en ré majeur, la messe en la majeur, la Trauerode et la Passion selon Saint-Jean de J.S. Bach avec le Ricercar Consort (Mirare), ainsi que la Zauberflöte de W. A. Mozart avec Akademie für Alte Musik Berlin sous la direction de René Jacobs (Harmonia Mundi).
 
[back]


 
webdesign | login